Découvrir le Maroc, c’est s’imprégner de multiples  sensations: les couleurs intenses des merveilleuses villes  millénaires ….la beauté pure des  splendides paysages  depuis la côte jusqu’au désert, en passant par les montagnes  de l’Atlas. Et puis, il y a des sensations, plus subtiles auxquelles on s’attache peu à peu: la culture berbère si généreuse ancrée dans des traditions, des valeurs immuables de simplicité et d’hospitalité. Bien plus  qu’une palette de couleurs, le Maroc pays de contrastes et de richesses, éveille tous les sens prenez le temps de le  savourer / l’apprécier !

  • Superficie : 710 850 km²
  • Capitale : Rabat
  • Régime politique : Monarchie constitutionnelle de droit divin
  • Roi : Mohammed VI
  • Premier ministre : SAAD DIN ELAATMANI
  • Nombre d’habitants (en millions) : 34 millions
  • Densité de population (hab./km²) : 70,7
  • Langues : arabe, berbère (français, espagnol dans certaines régions)
  • Composantes ethniques : Majoritairement d’origine berbère, et Arabes
  • Religion : Islam
  • Activités économiques principales : agriculture, minerai, tourisme, pêche
  • Monnaie : Dirham
  • Poids et mesures : système métrique
  • Electricité : 220 volts à 50 hertz (110 volts dans certains rares endroits)
  • Indicatif téléphonique : + 212
  • Décalage horaire : – 1 h par rapport à l Europe  (heure GMT)

Formalités

Pour un séjour égal ou inférieur à trois mois, le passeport en cours de validité est nécessaire. Cependant, à titre dérogatoire, pour les groupes de plus de 8 personnes en voyage touristique organisé par un professionnel du tourisme ou un comité d’entreprise, une facilité est octroyée pour admettre l’entrée avec la seule carte nationale d’identité. Même dans ce cas, il est recommandé de conseiller le passeport pour tous les voyageurs à destination du Maroc. En effet, si pour une raison de force majeure, un voyageur en « tour opérateur » muni de sa seule CNI doit rentrer en urgence en France, il ne pourra quitter le Maroc à moins de se faire délivrer auprès d’un consulat un passeport ou un laissez-passer, formalité qui peut prendre plusieurs jours.                    Informations données à titre indicatif. Veuillez les vérifier auprès du site du Ministère des Affaires étrangères

Transports 

Avion : A seulement 3 heures de Paris. Vols :Royal Air Maroc, Transavia , Ryanair, Iberia,  Air Arabia…
Bon plan : Utiliser des comparateur de vols pour trouver votre billet d’avion au meilleur prix
Bateaux : Vous pouvez rejoindre Tanger ou Nador depuis Sète avec la compagnie maritime marocaine Comanav
Terre : En bus, Eurolines dessert les grandes villes du Maroc

Santé

Un voyage au Maroc ne nécessite aucune vaccination particulière. Cependant, une vaccination préventive contre le tétanos, la diphtérie, la poliomyélite, l’hépatite A et le typhus est recommandé. Il est conseillé de manger des aliments épluchés et cuits et d’éviter les plats offerts par les vendeurs ambulants. Les soins médicaux sont de qualité dans les villes et les centres touristiques. Dans les hôtels, on peut vous aider à chercher un médecin. Le règlement des traitements médicaux se fait sur place. Il est donc conseillé de vérifier si l’on est couvert par sa propre assurance maladie.  Consultez votre médecin avant de partir.

Sécurité

Les conditions de sécurité sont globalement bonnes. Veuillez consulter le site du Ministère des Affaires étrangères pour plus d’informations.

Climat

Le climat du Maroc est très différent selon les régions : méditerranéen au nord, atlantique à l’ouest et saharien au sud. Seules les régions littorales sont tempérées. Il varie aussi selon les saisons. Les écarts de température, dans une même journée, sont parfois considérables :

  • L’Atlas se visite du printemps à l’automne car l’hiver il y fait froid et la neige tombe en altitude. D’autant que la majorité des hôtels ne sont pas équipés en chauffage. Il est toutefois possible de s’y rendre pour faire de la raquette ou du ski de randonnée. Il faut alors s’équiper comme dans les Alpes l’hiver.
  • Le Sahara est chaud l’été avec des températures pouvant atteindre 45°C. La meilleure période pour s’y rendre est en fait d’octobre à avril.
  • La découverte des Villes impériales (Fès, Meknès, Marrakech) est idéale au printemps et à l’automne.
  • La côte atlantique et en particulier Agadir et Essaouira se visite toute l’année en raison de son climat plus tempéré.

Zones de trekking

Le Maroc est une véritable terre de randonnée. Les possibilités sont énormes et les paysages extrêmement différents.

  • Haut Atlas : C’est le must de la montagne au Maroc. Parmi les classiques : le Toubkal, la vallée des Aït Bougmez et le M’Goun. Le Haut Atlas Oriental reste encore un lieu peu visité malgré des atouts similaires.
  • Anti-Atlas : Fragmenté par plusieurs massifs, l’Anti-Atlas comprend le Djebel Sargho, le Djebel Siroua et le massif de Tafraoute
  • Moyen-Atlas : Situé entre le Rif et le Haut-Atlas, le Moyen-Atlas s’ouvre doucement aux randonneurs
  • Côte atlantique entre Essaouira et Agadir : Pour des randonnées tranquilles
  • Pré-Sahara et Sahara au sud du Maroc : Des randonnées désert pour une lente découverte à pied des paysages du grand sud marocain : vallée du Draa, erg Chebbi, erg Chegaga…

Montagnes – equipements de trekkeurs et trekkeuses

Pour la tête

  • Un bonnet.
    On perd beaucoup de chaleur corporelle par la tête (presque 25 % !), aussi un bonnet pour les soirées et les nuits fraîches est parfait.
  • Un chapeau en toile foulard, une casquette…
  • Lunettes de soleil et étui.
  • T-shirts.
  • T-shirts à manches longues.
  • On préférera les nouvelles matières qui évacuent la sueur vers l’extérieur et sèchent rapidement, alors que le coton reste humide et accentue la sensation de froid.
  • Deuxième couche, type polaire.
  • Veste.
  • Collants. Un collant en polaire qui ne serre pas est confortable et utile en complément de chaleur dans le duvet. Il peut même doubler le pantalon en cas de grand froid.
  • Pantalon. Un pantalon Stretch ne limite pas les mouvements, il est idéal pour le trekking.« 
  • Un bermuda long ou un pantacourt.  Dans la plupart des pays, les shorts sont à proscrire ; en revanche, un pantacourt (pour les hommes et les femmes) est généralement bien accepté des populations locales.
  • Chaussettes.
  • Chaussures de randonnée.
    Au-delà de la tige montante et de la semelle (qui protègent respectivement les chevilles et la plante des pieds), il est très important de ne pas partir en trek avec des chaussures neuves. Les ampoules aux pieds gâchent le plus beau des voyages.
  • Sandales
    Pour le soir à l’étape, bien sûr. On peut aussi les glisser dans le sac à dos de la journée pour aérer les pieds à la pause de midi.Et pour traverser les raviers
  • Gants légers : polaire, Stretch.
  • Sac à dos de randonnée léger, 30 à 40 litres. Un sac à dos de cette contenance permet de prendre ce qu’il faut pour une journée de trek : vêtement de pluie, vêtement chaud, petite pharmacie, gourdes, bouquins… Et éventuellement une partie du pique-nique.
  • Sac de voyage souple sans roulettes, 70 à 90 litres.
    Un sac souple est idéal pour ne pas blesser les animaux de bât ; en revanche, si le transport des bagages d’une étape à l’autre s’effectue en véhicule, il ne faut pas se priver de prendre un sac avec des roulettes, de loin plus pratique pour les déplacements dans les gares et les aéroports.
  • Duvet-sarcophage.
  • Drap-sac en soie ou en polaire.
    Le drap-sac permet de ne pas salir le sac de couchage à l’intérieur, et apporte un surcroît de chaleur très sensible.
  • Bâtons de marche.
  • Fil et aiguille.
  • Trousse de toilette.
  • Serviette.
  • Pastilles pour purifier l’eau (Micropur ou Hydrochlonazone).
    Le goût que donnent ces pastilles est supportable, mais si vous voyagez plus de trois semaines dans une zone où il faut traiter l’eau, l’achat d’un filtre céramique devient indispensable.
  • Sachets plastiques de protection (type congélation).
  • Couverture de survie (modèle renforcé).
  • Gourde ou gourde flexible à pipette.
  • Couteau.
  • Lacets de rechange.
  • Briquet.
  • Papier toilette
  • Appareil photo.
  • Livres de voyage.
  • Lentilles jetables ou lunettes correctrices de secours.
  • Lampe frontale et piles.
  • Passeport (ou carte d’identité).
  • Devises, carte de crédit.
  • Contrat d’assistance et d’assurance.
  • Papiers personnels.

Desert – equipements de trekkeurs et trekkeuses

  • Un bonnet.
    On perd beaucoup de chaleur corporelle par la tête (presque 25 % !), aussi un bonnet pour les soirées et les nuits fraîches est parfait.
  • Un chapeau en toile foulard, une casquette…
    En cas de journée très chaude, ne pas hésiter à mouiller le couvre-chef régulièrement.
  • Lunettes de soleil et étui.
  • T-shirts.
  • T-shirts manches longues.
  • Deuxième couche, type polaire.
  • Veste.
    La pluie dans le désert reste très rare, en revanche, le vent est souvent présent. Une veste type Goretex offre l’avantage d’une protection contre les deux éléments.
  • Collants.
    Très utile pour les soirées, et à utiliser en complément de chaleur dans le duvet. Un collant en polaire qui ne serre pas.
  • Pantalon.
    Il existe aujourd’hui des matières très légères ; le choisir assez ample pour laisser l’air circuler.
  • Un bermuda long ou un pantacourt.
    Dans la plupart des déserts, un pantacourt (pour les hommes et les femmes) est assez bien accepté des populations locales. En revanche, les shorts sont totalement à proscrire.
  • Chaussettes.
  • Chaussures de randonnée.
  • Sandales ou tongs.
  • Gants légers : polaire, Stretch.
  • Sac à dos
  • Sac à dos de randonnée léger, 25 à 30 litres.
    Dans le désert, un petit sac à dos de cette contenance est suffisant. Appareil photo, gourdes, petite laine et parfois une partie du pique-nique sont les seuls éléments nécessaires pour la journée.
  • Sac de voyage souple sans roulettes, 50 à 90 litres.
    Un sac souple est idéal pour ne pas blesser les animaux de bât ; en revanche, si le transport des bagages d’une étape à l’autre s’effectue en véhicule, il ne faut pas se priver de prendre un sac avec des roulettes, de loin plus pratique pour les déplacements dans les gares et les aéroports.
  • Duvet-sarcophage, température de confort comprise entre – 5 et + 5 °C.
  • Drap-sac en soie.
    Le drap-sac permet de ne pas salir le sac de couchage à l’intérieur, et apporte un surcroît de chaleur très sensible.
  • Bâtons de marche.
  • Fil et aiguille.
  • Trousse de toilette.
  • Serviette.
  • Pastilles pour purifier l’eau (Micropur ou Hydrochlonazone).
    Le goût que donnent ces pastilles est supportable, mais si vous voyagez plus de trois semaines dans une zone où il faut traiter l’eau, l’achat d’un filtre céramique devient indispensable.
  • Sachets plastiques de protection (type congélation).
  • Couverture de survie (modèle renforcé).
  • Gourde ou gourde flexible à pipette.
  • Couteau.
  • Lacets de rechange.
  • Briquet.
  • Papier toilette.
  • Serviettes humidifiées type lingettes.
    Les lingettes que l’on trouve dans le commerce sont très pratiques, mais un gant de toilette et une petite cuvette d’eau suffisent pour faire une toilette et cela est plus écologique.
  • Appareil photo.
  • Livres de voyage.
  • Lentilles jetables ou lunettes correctrices de secours.
  • Une lampe frontale et ses piles.
  • Passeport (ou carte d’identité).
  • Visa selon le pays.
  • Carnet de vaccinations et indications médicales.
  • Devises, carte de crédit.
  • Contrat d’assistance et d’assurance.
  • Papiers personnel
footer